Electronique

Résultats

Roméo Monteiro

musicien 20 Déc 15 0

Musicien touche à tout, principalement percussionniste et compositeur, il étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon et se consacre particulièrement aux nouvelles lutheries instrumentales, par la programmation, l’écriture et l’interprétation de pièces mixtes.

Il se distingue avant tout comme expérimentateur insatiable, accumulant de multiples expériences comme soliste (en collaborant avec les compositeurs Jose-Miguel Fernandez, Federico Schumacher, Cristian Morales-Ossio, Andrea Vigani, Vincent-Raphaël Carinola, Ondrej Adamek), comme compositeur (auprès de divers ensembles internationaux tels que Ü en Estonie, Aashti et le Taipei Chinese Orchestra à Taiwan, le collectif Spat’Sonore en France), en s’associant au ballet (avec la compagnie The Guest de Yuval Pick) ou au théâtre (avec la Compagnie Complètement Dramatique de Guillaume Perrot, la Compagnie Irina Brook au Théâtre National de Nice).

Au delà du champ des musiques contemporaines et de l’improvisation libre, il s’intéresse aux musiques traditionnelles indiennes et voyage régulièrement en Inde du Sud pour y suivre l’enseignement de spécialistes tels que Balakrishna Kamath ou Manik Munde et intégrer le langage de la musique carnatique à son univers musical.

Ce parcours atypique l’amène à développer un jeu personnel au sein des groupes Trio de Bubar (avec lequel il crée les spectacles “Chiaroscuro”, “Dans l’ombre de Norman McLaren”, “Bubaropolis” autour de la manipulation et le détournement d’objets), Les Émeudroides (quatuor post-jazz avec lequel il crée “Madhura Sopnam”, “l’Emupo”), le collectif Spat’ Sonore ou l’Ensemble Orchestral Contemporain.

Dans ces différents cadres, il se produit régulièrement à l’étranger en Europe, en Amérique ou en Asie, et enregistre pour divers labels discographiques (En jeux, Neos-music, Naïve, Sismal Records, Pueblo Nuevo, Umlaüt, Urborigène).