Hassan ABD ALRAHMAN

"oud, voix" -

Présentation

Hassan Abd Alrahman se consacre au oud depuis l’âge de 16 ans. C’est notamment à Alep auprès de Nedim Elderwiche qu’il a étudié la musique traditionnelle du Moyen- Orient.

Hassan s’est d’abord produit en Syrie et en particulier à Damas, avant de rencontrer le pianiste français Bruno Paoli (avec qui il a formé son premier groupe de jazz oriental) et de quitter la Syrie pour s’installer en France.

A Strasbourg il imagine le groupe Shezar avec le clarinettiste norvégien Ketil Selvic, le contrebassiste et joueur de tarhu Nicolas Beck et le percussionniste Fabien Guyot. En quinze années d’existence, le groupe s’est produit de nombreuses fois en France et en Norvège, et a publié 3 disques.

Entre 2004 et 2008, à Mayotte où il réside, il rejoint le groupe Tarab avec le violoniste marocain Hamid Belhaf.

En 2008, de retour en métropole, Hassan forme à Lyon le groupe Bassma avec Chems Hamrouche et David Bruley ainsi que le duo Madarat avec le violoniste Jean- Pierre Rudolph. Il joue également aux côtés du clown Grégory Escolin dans le spectacle Tarbouch Babouche, scènes burlesques sur le thème de l’Orient. Au théâtre, Jean-Paul Wenzel l’engage sur la scène de son Antigone 82 d’après Sorj Chalandon.

En 2011, en Bourgogne et à Lyon, il réunit le trio Talawine autour de ses compositions. Azraq (« bleu »), leur premier disque sort en 2016.

Hassan pratique également le ney (la flûte orientale), les percussions (bendir, riqq) et le bouzouki.

Participations

Commentaire(s) (0)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *